OPÉRA MAGNA | L’ÂME DU MONDE PHYSIQUE

NOTE BY THE AUTHOR: Opera Magna is the fifth of the seven seals of Revelation, I wrote shortly after the birth of my son, in 2006. I decided to publish it now, through 216-digits, in its original French version.
Opera Magna creates a “trait d’union” between metaphisic and phisics, thank to the interpretation of the figures on my 216-digits matrix, and gives sense to one of the important observations in these days in our solar system concering Venus.  Life was on Mars, is in the Earth and will be on Venus.

I. Si le monde physique n’était pas mathématique, l’image de l’humanité imploserait bientôt à l’état d’une photo collée sur l’écran d’un ordinateur en panne.

II. Nobel savait que l’histoire de la dernière civilisation aurait été faite d’observations et d’expérimentations dans l’espoir de parvenir à une découverte ou à une démonstration.

III. C’est ainsi que pour éviter l’écoulement de la perception du réel la science est devenue paradoxalement plus conservatrice et plus fantaisiste que les religions, en thème de défense des paradoxes de l’univers visible.

IV. L’Opera Magna a été accomplie sur Terre avant l’apparition de l’homme. Pourtant, aucun homme sur Terre n’a su discerner l’âme caché dans le monde physique.

V. On peut y parvenir en observant le monde mathématique par l’intermédiaire des nombres maîtres, et dans le domaine des nombres complexes.

VI. Le temps ait onze comme valeur symbolique. L’accélération de gravité soit alors associée à la valeur de vingt-deux. La vitesse à trente-trois. L’espace linéaire à quarante-quatre. L’espace-temps à cinquante-cinq.

VII. S’il est vrai que la vitesse est égale au rapport entre l’espace et le temps, cela est vérifié dans la différence entre les respectives valeurs symboliques. De même, s’il est vrai que l’accélération est égale au gradient de vitesse dans l’unité de temps, cela est vérifié par la valeur de vingt-deux qui résulte de la différence entre trente-trois et onze.

VIII. La masse soit alors égale à quatre-vingt huit ou à quarante-quatre, selon qu’on considère les atomes en entier ou pas, pour que la force soit égale à soixante-six, et l’énergie à cent dix.

IX. Toute loi physique peut être mise en équation à travers la simplicité des opérations de somme et de différence entre les nombres maîtres qui sont associés aux variables physiques. La somme sera alors une multiplication et la différence une division.

X. C’est ainsi que si le produit entre pression et volume est égal à cent dix, tout comme la valeur symbolique de la température, la résultante de mc2 est de son coté égale à cent dix plus quarante-quatre, étant ce dernier un déchet radioactif de la matière.

XI. En réalité, la fusion nucléaire existe depuis toujours dans la mécanique naturelle de la vie. Elle est incubée dans la tête de l’homme, tout comme dans le cœur de la Terre elle-même. C’est ainsi que l’eau de vie est le déchet oxydé d’une réaction nucléaire du type Li6 + n = e + H3.

XII. Le centre de la Terre est un cœur vivant qui pulse pour livrer aux hommes de la chaleur froide en engendrant le mouvement dans les quatre dimensions autour du Roi.

XIII. C’est ainsi que la Lune est antithétique par rapport à son centre, autour duquel la Terre se déplace à la vitesse de la lumière à travers le parcours de l’arbre du savoir. La valeur de la gravité à la hauteur de sa surface égale la mesure du gradient de diffusion de la lumière dans l’espace temporel d’un an au point d’équilibre.

XIV. Avant que ce soit le Punctum Temporis, Venus aura pris sa place, sans que l’homme puisse inverser le sens des choses.